Maison Chroniques Dans les oreilles de la rédaction – #3

Dans les oreilles de la rédaction – #3

0

Certains sont au travail, d’autres en télétravail ou encore une poignée se la coule douce, mais on ne vous oublie pas ! On va vous accompagnez toutes les semaines durant cette période un peu particulière avec cinq morceaux récents ou non choisis par Selecta KZAFranck BlanquinTschanis aka Senaar et Simon Pernin aka Little Bilbo. Toutes les musiques jamaïcaines seront mises à l’honneur : rootsreggaedancehalldubrocksteadyskacalypso… by Franck Blanquin & Little Bilbo aka Simon Pernin

Bim Sherman – Mighty Ruler

Bim Sherman fait partie des plus belles voix de la Jamaïque, et n’est surement pas reconnu à la hauteur de son talent. Son indépendance et sa liberté était bien plus importante pour lui, qu’un simple succès dans l’industrie musicale. « Mighty Ruler » fait partie des premiers hits du chanteur. La tune sort en 1977 sur le label Ja-Man, et reparaîtra sur son album « Danger » sorti en 1984 chez Century Records. Ce titre est en réalité une reprise en version reggae du morceau rocksteady « Triple Girl » des Heptones. Un titre sublime du début à la fin dans lequel Bim Sherman loue la grandeur de Jah.

10 Ft Ganja Plant – Born Free

10 Ft. Ganja est un groupe de reggae roots basé dans le nord de l’état de New-York. Il est une émanation du groupe John Brown’s Body et est dirigé par Craig Welsch. Le band laisse courir le mystère sur leur identité en faisant venir en invitant des artistes différents et en ne créditant précisément aucun de leurs albums. Le groupe propose un son roots, néanmoins influencé par une multitude de genre musicaux. On vous propose d’écouter leur titre « Born Free » issu de leur premier album Hillside Airstrip sorti en 2001. Un titre rempli de sagesse dans lequel ils essayent d’imaginer un monde où tout le monde né libre et égaux.

Mighty Lion – Nuages

La Réunion est une terre de Reggae, et celle-ci est fertile en artistes aux styles hétéroclites. Le reggae s’y teinte parfois de maloya ou de sega, mais on y trouve aussi du dancehall, ou du reggae roots. Allez poser vos conduits auditifs à la découverte de la richesse culturelle de l’île à travers des artistes comme T-Rat rouge Reggae, Malkijah, Kaf Malbar, marvais, Sista Lesta, Rk Lion, Maylan, Sika Rlion, Zion Vibration… Mighty Lion est un jeune artiste qui a sorti son premier album en 2018 “Jam To Run“ et prépare actuellement son deuxième opus, il s’exprime plutôt dans un registre new roots.  Dans ce titre, il nous exprime sa volonté dans la vie et invite son empress à le suivre. La mélodie est imparable, dans les temps bien sombre que nous vivons ces derniers mois, elle nous ouvre une petite lucarne ensoleillée pour ne pas perdre espoir.

The Prophecy – laglwar

Pour ce deuxième titre, on continue notre ballade du coté de l’océan indien, on fait un petit saut de la Réunion vers les voisins de l’île Maurice. Ici le reggae s’est teinté du Sega local et à donné une branche de plus à l’arbre du reggae music, il s’agit du Seggae. Popularisé sur l’île par le Kaya, décédé en 1999 suite à des brutalités policières, la source cependant ne s’est pas tari et a donné pleins d’émules. The Prophecy oscille entre le reggae musique et le seggae, il est porté par le leader et chanteur du groupe Murvin Clelie. Ils ont sorti l’album “Where We Belong“ en 2018 qui est simplement un petit bijou. Et leur performance live est un vrai moment de plaisir musicale.

Spraggy – Hail The King

Pour finir cette sélection on a choisi un morceau de Spraggy, un artiste de reggae roots issu de la Dominique. Un artiste pas assez mis en avant malgré son talent immense. « Hail The King » est un titre issu de son album « Sunshine Country » sorti en 2009. Un roots rempli de mysticisme porté par une rythmique à la guitare tranchante, un chant envoutant et des percussions puissantes. « Hail The King » est un morceau puissant et profond  qui nous ramène dans les années 70 à l’âge d’or du reggae roots.

LAISSER UN COMMENTAIRE